Scalde Poetic Computation Reader

Poetic Computation : Reader – Lire dans son navigateur

Lire un livre dans son navigateur est une épreuve. La pratique ne prend pas. Alors que l’usage des liseuses peine à s’envoler, le livre papier semble avoir gardé tout son attrait. Face à ce constat, un nouveau studio s’est livré à l’exercice de style qui consiste à proposer une expérience de lecture de livre en ligne.

Le studio HAWRAF, installé à New-York, s’est appuyé sur l’ouvrage de Taeyoon Choi, Poetic Computation : Reader. Il s’agit d’une sorte d’hybride, qui tire parti de l’hypertexte et du potentiel de personnalisation du web tout en s’inspirant du papier pour concevoir certaines interactions. Le lecteur peut choisir la taille de typo, la hauteur des lignes, la police de caractères, et jusqu’à la couleur de fond. Il a accès à des liens pour compléter sa lecture. En outre, le « mode dyslexie » propose une typo adaptée à ceux qui en souffrent. Quelques éléments graphiques viennent rappeler le livre papier, comme les lignes à droite de l’écran qui évoquent des pages.

Le choix de Poetic Computation : Reader n’est pas anodin. Taeyoon Choi a créé une School for Poetic Computation qui vise à faire réfléchir sur les liens entre création et technologie… Un sujet tout trouvé qui en appelle d’autres. En effet, HAWRAF souhaite rendre le code open-source afin que chacun puisse diffuser ses propres livres.

Lire Poetic Computation : Reader
Partager :
Scalde

Scalde

Scalde en périphrases : Journal quotidien de l'écriture digitale. Veille commentée sur le texte numérique. Micro-média nommé d'après les poètes nordiques.

Laisser un commentaire