The New Yorker Poetry Bot – Poésie aléatoire

Le New Yorker a 92 ans. Pour fêter ça, le média a construit un petit robot – Poetry Bot – sur Facebook messenger et Twitter qui distribue aléatoirement de la poésie. Il sera disponible pendant 92 jours.

Une initiative sympathique pour inciter à lire un peu de poésie, un format qui n’affiche pas aujourd’hui une vigueur étincelante !

Le Bot sur TwitterLe Bot sur Facebook

 

commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Cet article n'a pas de commentaire. Soyez le premier

hide comments
ShareTw.Fb.Pin.
...

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!