Rough Draft – l’éditeur de premiers jets

Il existe une vie après Word et Google Doc, et des dizaines d’éditeurs de texte naissent chaque année en essayant de simplifier ou de fluidifier l’écriture. Nous avons déjà parlé ici de Flowstate, Cleartext ou encore iA Writer. C’est aujourd’hui au tour de Rough Draft, un éditeur de texte dont l’ambition est de faciliter l’écriture du premier jet en rendant l’édition complexe, un peu sur le modèle de l’écriture papier.

Dans les faits, il s’agit d’un éditeur classique et minimaliste (c’est de bon ton en 2016) auquel on a ajouté quelques particularités. Ainsi, il est impossible d’effacer un mot, on ne peut que le rayer à l’image du mode révision de Word. Quant aux corrections d’orthographe, elles doivent être apportées dans la seconde qui suit l’écriture. Enfin, Rough Draft permet de déposer simplement des placeholders, à la place d’images définitives par exemple, pour ne pas se lasser distraire dans le processus d’écriture.

L’outil est développé par 96 Problems, une agence qui conçoit des produits destinés à faciliter l’écriture.

Découvrir Rough Draft

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pour aller plus loin