Letters for Black Lives – Engagement ouvert et distribué

Les violences policières aux Etats-Unis sont monnaie courante, mais elles touchent proportionnellement beaucoup plus la communauté noire. Un constat qui a donné naissance au mouvement Black Lives Matter, créé pour dénoncer le racisme et le “profilage” policier. En marge de ce mouvement global, un groupe d’Américains d’origine asiatique a souhaité échanger autour de ces questions avec ses aînés. Leur outil pour y parvenir au mieux ? Une lettre crowdsourcée intitulée : Dear Mom, Dad, Uncle, Auntie: Black Lives Matter to Us, Too. Cette dernière a ensuite donnée lieu à un mouvement : Letters for Black Lives.

Letters for Black Lives

Au delà delà d’un engagement important et émouvant – bien qu’un peu “Américain” dans le ton pour nous autres hexagonaux – la démarche est intéressante dans ses modalités d’écriture, de diffusion et de duplication du contenu. La lettre initiale, écrite à plusieurs mains sur un Google Doc, a ensuite été diffusée sur Medium en Creative Commons dans le but d’être partagée et traduite. Un succès immédiat qui compte aujourd’hui des dizaines de traductions, vidéos, comptes sociaux, et même un forum Slack pour échanger autour du sujet.

Diffusion et réappropriation, franchissement de la barrière de la langue, ouverture et spontanéité, ce dispositif efficace en dit beaucoup sur les modes de circulation d’un texte ou d’une idée en 2016…

Consulter les lettres

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You May Also Like