Bibliothèque de Babel – Borges en numérique

Dans sa nouvelle La Bibliothèque de Babel, Borges imagine cette bibliothèque immense qui contient tout ce qui a été écrit et tout ce qui va l’être. Des suites infinies de caractères minutieusement rangés dans des livres contenant tous le même nombre de caractères, eux même rangés dans des étagères identiques, dans des salles hexagonales. Des textes illisibles, mais également toute la littérature du monde, dans toutes les langues.

La nouvelle elle-même s’inspire d’autres écrits, La Bibliothèque universelle de Kurd Lasswitz, notamment. Elle est fréquemment citée comme métaphore de la littérature, comme métaphore d’Internet, comme allégorie de l’Univers… On y trouve le destin de tous les hommes et de toutes les choses.

The Library of Babel - Marianne Gunderson
The Library of Babel – Marianne Gunderson

Fasciné – comme beaucoup – par la nouvelle de Borges, Jonathan Basile a décidé de reconstruire le fantasme en ligne. Il en résulte un site internet qui contient toutes les combinaisons de 3200 caractères possibles (C’est énorme mais beaucoup moins que le projet initial de la nouvelle, limite technique oblige). Au gré d’une navigation simple, on retrouve donc le mail que l’on a écrit ce matin, le texto envoyé cet après-midi, le début de cet article, de l’art ASCII et des kilomètres de suites de caractères intraduisibles. Un objet fascinant !

Pourquoi parler ici d’un projet qui a vu le jour en 2015 ? C’est assez simple : il s’est enrichi hier d’une analyse de l’auteur du projet lui-même. Un texte passionnant (en Anglais) qui aborde tous les enjeux d’une telle réalisation : la place de la création et de l’originalité dans un monde ou tout est écrit, la question de la “non-intelligence” artificielle nécéssaire à la construction du site ou encore la question épineuse du contrôle du langage. Il y cite notamment les mots de Borges qui illustrent bien un certain désarroi de nos petites têtes face à la fragmentation infinie des langues. “Il n’existe pas de classification de l’univers qui ne soit arbitraire et conjecturale. La raison en est fort simple : nous ne savons pas ce qu’est l’univers.”

Consulter la version numérique de la bibliothèque

 

Bibliothèque de Babel Scalde
On a trouvé le passage qui dit “scalde scalde scalde…”
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You May Also Like
Wikipedia Jouer Scalde Thumb
Lire la suite

Jouer avec Wikipédia

En plus d’être un puits de connaissance inestimable, Wikipedia inspire les créatifs et les apprentis game designers qui…